• 100, Rue de Paris 94220 - Charenton-Le-Pont
  • abcharenton@gmail.com

L’édito du mois

Avril 2022

L’Amour divin 

« Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté envers nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie. Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »  1 Jean 4.9-10

Y a-t-il un domaine où Dieu ne puisse se suffire à lui-même ? Celui de son amour ? En effet, il veut nous faire partager son bonheur. Mais il y a tant d’égoïsme dans le cœur humain que l’amour de Dieu pour lui est une énigme, plus incompréhensible encore que sa sainteté. Jésus n’a jamais rien fait pour lui-même, il a donné sa vie pour ses ennemis, mais personne ne l’a compris.

D’un autre côté, quels que soient les aspects sympathiques que peut revêtir la nature humaine, la Bible ne nous dit nulle part que nous sommes dignes d’amour ni que nous pouvons nous rendre tels.

Elle déclare au contraire qu’aux yeux de Dieu nous sommes « détestables, nous haïssant l’un l’autre » Tite 3.3.

Détestables, et pourtant ressentant le besoin d’être aimés, telle est aussi la contradiction de notre nature. Ces questions sans solution humaine, Dieu seul a pu les résoudre. Il a aimé les hommes en premier, et tels qu’ils sont.

Pour apprendre ce qu’est l’amour divin, face à la perversité du cœur humain, tenons-nous devant la croix. Là, Dieu donnait son Fils bien-aimé pour le salut de ses ennemis, de ceux qui crachaient sur lui et le clouaient sur une croix.

Amour pur, insondable, Être du Dieu suprême, qui, pour se révéler, donna le Fils lui-même, dans ce monde, envahi par la nuit du péché, nos yeux ont pu te voir et nos mains t’ont touché.

Tu brilles à la croix, lorsqu’aux trois heures sombres, qui sur un monde aveugle épaississaient les ombres, l’homme parfait, le Fils du Dieu saint, du Dieu fort, traversa l’abandon, la colère et la mort.

Méditation de la « Bonne Semence »