• 100, Rue de Paris 94220 - Charenton-Le-Pont
  • abcharenton@gmail.com

L’édito du mois

Octobre 2021

                  L’amour infini de Dieu !

            L’éternel Dieu se révèle à Moïse en disant : « L’éternel, l’éternel est un Dieu de grâce et de compassion, lent à la colère, riche en bonté et en vérité. Il garde son amour jusqu’à 1000 générations, il pardonne la faute, la révolte et le péché, mais il ne traite pas le coupable en innocent et il punit la faute des pères sur les enfants et les petits-enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération ! » (Exode 34.6-7).

Le roi David affirme : « L’éternel fait grâce, il est rempli de compassion, il est lent à la colère et riche en bonté. Il ne conteste pas sans fin, il ne garde pas éternellement sa colère. Il ne nous traite pas conformément à nos péchés, il ne nous punit pas comme le mériteraient nos fautes, mais autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent ; autant l’orient est éloigné de l’occident, autant il éloigne de nous nos transgressions. » (Psaume 103.8-12)

Dieu n’est pas comme les êtres humains qui sont prompts à se mettre en colère, et qui souvent veulent faire payer ceux et celles qui leur ont fait du mal. Les hommes gardent facilement des griefs à l’égard de ceux qui leur ont causé du tort.

Mais, Dieu, lui, est lent à la colère, riche en bonté. Il pardonne nos fautes, et après cela, il ne se souvient plus de nos péchés. Quel amour n’est-ce pas ! Sa colère dure un instant, mais son amour déborde à l’infini.

Timothy Keller fait la remarque suivante concernant les deux passages cités plus-haut : « Comment Moïse peut-il avoir raison en disant dans le livre de l’Exode que le Seigneur ne laissera pas le péché impuni et David avoir également raison en disant qu’Il ne nous punira pas comme nous le méritons ? Seule la croix pourra nous révéler le prix que Dieu a payé en punissant le péché sans nous punir, nous. L’image des distances infinies (au Psaume 103.11-12) est employée pour tenter de transmettre l’idée de cet amour infini. »

Réjouissons-nous donc, de l’amour infini de notre Grand Dieu, manifesté pleinement à la croix de Golgotha ! Et prions que Dieu nous remplisse davantage de son amour afin que nous sachions faire grâce à ceux et celles qui nous causent du tort. Qu’Il nous donne son cœur qui pardonne sans rancune. Amen !

                                                                                                                                  Mardochée MULWENGE